Nos startups

L'écosystème d'innovation de l'ENS Paris-Saclay s'est enrichi par la création de plusieurs start-up issues des travaux des chercheurs des laboratoires ou crées par les diplômés de l'école.

Pour développer les synergies entre start-uppers normaliens, mais aussi entre les start-up et l'École, un club des start-up affiliées a été créé en mai 2022. Le club a pour objectif de :

  • mettre en valeur le travail des start-up qui, par leur innovation scientifique technologique ou pédagogique, apportent une réponse à une problématique ou à un défi de notre société ;
  • intensifier les opportunités de communication et de rencontre avec les normaliens et les enseignants-chercheurs ;
  • renforcer les liens entre les acteurs académiques et les entreprises, en particulier au sein du cluster Paris-Saclay.

 

Consultez ci-dessous la liste des start-up par secteur d'activités. 

Secteur aéronautique

CAPS, pour la mobilité aérienne individuelle pour tous

La start-up CAPS a été créée en juillet 2019 par Paul CASSÉ et Kevin LAOUER, diplômés du master Monabiphot (molecular, nano and biophotonics for telecomunication and biotechnology) de l’ENS Paris-Saclay, et Pierre DE CHATEAUBOURG, diplômé normalien.
Partant du constat que la mobilité quotidienne est un facteur d’attractivité des villes qui ne devrait pas être source de fatigue et de stress, ils ont imaginé un drône monoplace s’envolant d’une borne à une autre réservable grâce à une application en ligne. Un moyen de déplacement rapide, autonome, peu coûteux et respectueux de l’environnement, qui correspond à un besoin puisque 70% de nos déplacements urbains sont individuels. Découvrez CAPS (interview vidéo).

 

Flynaero

La start-up FLYNAERO, créée en juillet 2020 par Jean-Pierre BARBOT, enseignant-chercheur au Laboratoire Systèmes et Applications des Technologies de l'Information et de l'Energie (SATIE - ENS Paris-Saclay / CNRS) s’appuie sur une solution innovante.
La mécanique des fluides assistée par ordinateur est un outil informatique de modélisation des mouvements de fluides (liquide, gaz), des propriétés de ces écoulements (vitesse, pression, température ...) et des interactions avec leur environnement (échange de chaleur, réactions chimiques, forces aérodynamiques, aéroacoustique).
Le laboratoire a développé et breveté une méthode de modélisation aérodynamique apportant une représentativité accrue du fonctionnement des simulateurs de vol dans des phases dites "sensibles" (décollage, atterrissage, vent de travers …).

 

 

Secteur agroalimentaire

TINYBIRD

Tinybird créée en 2018 par Juliette SABATIER et Lise MAILLIARD réinvente le bonbon pour le rendre sain et gourmand.
Les Bonbecs sont les premiers bonbons aux fruits 100% naturels et végétaux. Tous les ingrédients (gélatine animales, sucres, colorants, conservateurs, arômes) ont été remplacés par des ingrédients naturels végétaux issus de l'agriculture biologique. La fabrication est artisanale, toute la production se réalise à la fabrique Bonsbecs installée en Seine et Marne fin 2019.

La startup est en forte croissance depuis le deuxième semestre 2021, et ouvre son capital lors d'une levée de fonds début 2022 pour accélérer cette croissance.
De nombreux projets sont à venir pour révolutionner toujours plus le snacking sain et gourmand.

Secteur de la distribution

Secteur de la formation

Albert School - Business & Data

Fondée en 2021 par Mathieu Schimpl (Normalien "Économie et Gestion", promotion 2005), Grégoire Genest (X) et Matthieu Heurtel (X), la start-up Albert School est une école post-bac qui propose des formations en business & data.

Par son ancrage pionnier dans les mathématiques, la science des données et leurs applications business, elle répond au grand tournant data-centric advenu dans les entreprises au cours des dix dernières années.

En alliant la rigueur mathématique française et le business sense anglo-saxon, Albert School ambitionne d’alimenter en talents rares et en futurs dirigeants l’écosystème Tech en plein essor. Elle promet à ses étudiants des débouchés nombreux, à commencer par des opportunités dans les entreprises partenaires (7 licornes, startups et grands groupes).

AYNI

Créée en 2015 par Kévin Allec, alors étudiant-entrepreneur à l’ENS Cachan et fraîchement agrégé d'économie-gestion, Ayni est une start-up EdTech dans l'apprentissage des langues. L'entreprise compte une quarantaine de collaborateurs.

Ayni est un organisme de formation d'anglais 100% à distance pour les francophones. Ayni a développé une approche pragmatique, créative et scientifique de l’apprentissage de l’anglais, associant enseignement traditionnel, coaching et autoformation.

Consultez le site Internet d'Ayni.

Grâce au Traitement Automatique du Langage, ProfessorBob.ai est capable d’enseigner, de répondre aux questions des apprenants, de leur poser des questions, de personnaliser l’apprentissage à chaque élève et d’améliorer l’ancrage mémoriel. La start-up a été créée par François-Xavier HUSSHERR, diplômé normalien d'Economie et Gestion (promotion 1995).

 

Secteur de la recherche

Kimialys

La start-up Kimialys développe et commercialise des chimies de surface innovantes appliquées aux biocapteurs, permettant d’augmenter leur sensibilité et spécificité, et ouvrant de nouvelles possibilités dans le diagnostic in vitro.
Dr. Claude NOGUES, chercheuse CNRS à l’ENS Paris-Saclay, travaille depuis 10 ans sur le développement de la technologie brevetée de Kimialys. . Elle est experte en physique-chimie, biophysique, chimie de surface et colloïdale. Cyril GILBERT, investisseur technologique chez Jolt Capital, a rejoint Claude Nogues pour fonder Kimialys et accélérer le développement de solutions de diagnostic haute performance.

La start-up, accompagnée depuis octobre 2020 par la SATT Paris-Saclay, signe en mars 2021 un contrat de transfert de technologie du projet de maturation. Elle peut désormais commercialiser des chimies de surface innovantes appliquées aux biocapteurs, et appelées à révolutionner à moyen terme le diagnostic précoce des maladies. En savoir plus sur cette nouvelle étape.

Secteur de la santé

Alan

Charles GORINTIN, co-fondateur et CTO d'Alan, est diplômé du Master MVA de l'ENS Paris-Saclay.

Parti du constat que le système de santé n'est pas adapté à la réalité de ses acteurs (individus, patients, professionnels de santé), il a souhaité le rendre plus juste, plus transparent et plus personnel.
Avec Jean-Charles SAMUELIAN, co-fondateur et CEO, il a créé Alan en 2016, une application de santé qui donne accès à des services personnalisés de contenu, de prévention, de paiement et de soins, avec accès à une assurance complémentaire santé.
Convaincus que le futur de la santé repose sur le meilleur de la science et des humanités, inspirés par Alan TURING, mathématicien et père de l'informatique moderne, et Alan WATTS, philosophe et humaniste américain, ils ont baptisé leur application Alan. Une mascotte amicale accompagne les utilisateurs à chaque étape de leur parcours et constitue leur logo.

Aujourd’hui, Alan est le partenaire santé de 15 000 entreprises avec plus de 300 000 membres. Alan vient de lever 183 m€ en série E avec l’Ontario Teachers’ Pension Plan, pour devenir le partenaire santé tout-en-un de 3 millions d’Européens.

Secteur des constructions mécaniques

Cementys

Cementys a été crée en 2008 par Vincent LAMOUR, normalien diplômé de l’ENS Paris-Saclay, agrégé de Génie civil.
Cette star-up est spécialisé dans l’instrumentation et la surveillance des infrastructures de l’énergie (barrage, éoliennes, centrale nucléaire, pipelines) et de transport (ponts, routes, ports et tunnels).
La société a développé différentes technologies de mesure innovante (capteurs à fibres optiques, capteurs à corde vibrante,  interférométrie satellitaire) et des outils de visualisation et d'analyse de données (machine learning).

Cementys a connu une croissance continue depuis sa création avec aujourd'hui 140 ingénieurs basés à Palaiseau, Houston et à Hanoï. La société a rejoint le groupe SOCOTEC fin 2020 pour développer une offre intégrée de gestion des risques sur les infrastructures à l’échelle mondiale (23 pays).

Romanesco

Romanesco conçoit et fabrique des machines agricoles innovantes pour venir en aide aux maraîchers. Guidée par les problématiques de maraîchers dès l'origine du projet, la start-up Romanesco développe des machines pour faciliter les tâches manuelles, mécaniser des opérations pénibles ou répétitives, et à terme en automatiser certaines. Avec ses machines électriques, modulaires, robustes et respectueuses de l'environnement, Romanesco participe à l'avenir de l'agriculture.
Basile GAULIER, co-fondateur, est un normalien diplômé du département de Génie mécanique (promotion 2017) de l'ENS Paris-Saclay. Après une ARPE en Espagne dans un laboratoire de robotique agricole, il s'est spécialisé dans l'informatique pour la robotique en réalisant son M2R à Sorbonne Université.

Romanesco fait partie depuis avril 2022 de l'incubateur Emergys de la région Bretagne, et bénéficie du soutient de l'agglomération de Saint-Malo à travers la mise à disposition d'un local industriel, suite à la victoire du concours "Etonnants Créateurs" organisé par l'agglomération en décembre 2021. La start-up travaille actuellement sur la mise au point de la première machine, qui est actuellement en cours d'essai et de validation avec les maraîchers. Des recrutements sont prévus fin 2022 pour lancer la phase d'industrialisation de la production, ainsi que pour poursuivre les activités de R&D concernant une solution plus robotisée.

 

Secteur des services

Choose

La startup Choose a été créée en 2015 par Thibaut GENSOLLEN, normalien diplômé du département EEA (promotion 2012), et ses 2 amis d'enfance, Thimothée RICHARD et Vincent DUPUY.

Choose reproduit l'idée du concept-store dans une application, avec un service et une livraison en moins d'une semaine. Cette start-up valorise les marques engagées pour un monde plus durable qui partagent, de manière transparente, leurs engagements : artisanal, social, "Made in France"... On trouve une sélection du "meilleur de la création" sous toutes ses formes : objets de décoration, prêt-à-porter, cosmétiques, produits alimentaires, accessoires…

Avec 60 salariés, entre la France et New York, et un chiffre d’affaires de plusieurs dizaines de millions d'euros, Choose est en plein développement.

Hyperlex

Hyperlex a été créée en 2017 par Alexandre GRUX, normalien diplômé de l’ENS Paris-Saclay, et Alexis AGAHI, diplômé d’un master d’informatique de l’ENS Lyon.

Hyperlex a développé un ensemble de technologies de traitement automatique du langage, s'appuyant notamment sur de l'analyse statistique, des réseaux de neurones profonds et de l'apprentissage supervisé/non supervisé. Capables d'identifier et de comprendre les informations clés dans les contrats, la plateforme d’Hyperlex permet d’analyser et de valider des centaines de milliers de documents multilingues en un temps record.

Hyperlex s'adresse à tous les professionnels qui gèrent des contrats juristes, financiers, commerciaux, acheteurs, RH...

Take a Seat

Takeaseat.io a été co-créé par Grégoire DEVAUCHELLE, normalien diplômé du département EEA (2010-2014) de l’ENS Paris-Saclay.

Takeaseat.io offre depuis 2020 un service de création et de gestion de menus digitaux accessibles via QR code. L'accent est mis sur la facilité de création et de personnalisation des menus selon l'image de marque de leurs concepteurs. Takeaseat.io s’est donné pour "mission de construire un écosystème complet et générateur de valeur pour les professionnels de la restauration et leurs clients."

ValoTec

Elle a été créée par Lionel Cima (laboratoire SATIE) en 2005, spécialisée dans le développement de dispositifs médicaux actifs.

Secteur électronique

Chipiron

La start-up Chipiron a été créée en 2020 par Dimitri LABAT, CTO, normalien diplômé du département de Physique de l'ENS Paris-Saclay (promotion 2010).
L’IRM est l’une des plus grandes révolutions médicales. Pourtant, 90 % de la population mondiale n’y a pas ou peu accès. Les appareils actuels sont coûteux et complexes opérationnellement, car ils reposent sur l’utilisation de champs magnétiques intenses, générés par d’immenses aimants supraconducteurs. La seule façon d’améliorer radicalement son accessibilité est d’opter pour des champs magnétiques faibles, ce qui a pour effet négatif de diminuer la quantité de signal. À l’heure actuelle, la voie privilégiée est de compenser la perte engendrée par du traitement statistique et de l’IA.
Cependant, aucune de ces techniques n’a permis à ce jour de créer une machine IRM bas champ répondant aux standards de qualité et de vitesse d’obtention d’images attendues en environnement clinique.

Chipiron envisage une rupture hardware, notamment autour de la performance du système de détection, pour tenter de faire de l’IRM bas champ une réalité clinique.
"En utilisant des détecteurs quantiques nommés SQUID, nous sommes en passe de réaliser une telle rupture. En construisant la première IRM à champ ultra-faible au monde dotée d’une véritable puissance de diagnostic, notre mission est de rendre l’IRM aussi courante et simple qu’une prise de sang, permettant ainsi la prévention et la disponibilité de l’imagerie médicale à grande échelle" explique Dimitri.


Daan Technologies

Daan Tech est une entreprise industrielle qui conçoit, fabrique et commercialise des appareils électroniques et électroménagers innovants. Son premier produit, "Bob, le mini lave-vaisselle", est un mini lave-vaisselle autonome.

Daan Technologies a été créée en 2016. Depuis sa création la start-up a accumulé un savoir-faire approfondi dans la conception mécanique, la plasturgie, le développement électronique et logiciel et l’intégration de produits finis dans son usine de 2500m2 située en Vendée (France).
Ce savoir s’appuie sur l’expérience issue de l’usine de Fagor-Brandt, qui a été pendant des décennies le fleuron de l’électroménager en France employant plus de 3000 personnes à son apogée.

Secteur informatique

ALLOHOUSTON

La startup a été créée en 2016 par Victor Parpoil, normalien diplômé de l’ENS Paris-Saclay (Génie mécanique, promotion 2008), Aurélien Debacq (Polytechnique - Georgia Tech), et Guillaume Macherey (Supélec - Georgia Tech).

ALLOHOUSTON intervient dans des entreprises de toutes tailles pour répondre à des projets d’innovation, d’amélioration, ou de lancement de nouveaux services, de toutes complexités.
La start-up  est construite, structurée et outillée autour d’une approche unifiée à la fois business et technique. Elle accompagne la transformation digitale à partir de la compréhension fine des besoins stratégiques et opérationnels, avec la capacité de les traduire en solutions techniques utiles et implémentées.

L'équipe a accompagné RENAULT dans la planification de la production des usines du groupe grâce au traitement automatisé des données de la Supply Chain.
Chez ADP International, l’ensemble du processus d’innovation (de l’identification des idées jusqu’à la réalisation des innovations et la transformation des organisations pour les rendre pérennes) a été mis en place.

Consultez le site Internet ALLOHOUSTON.

ARIA

Clément CARRIER et Vincent FOLNY, normaliens diplômés du département d'économie et gestion de l'ENS Paris-Saclay (promotion 2012), ont créé ARIA en 2018.

Aria se positionne comme la solution de financement de factures BtoB. La plupart des entreprises s'appuient sur une sélection de fournisseurs et prestataires confirmés. Dans tous les secteurs, les acheteurs et intermédiaires savent combien il est crucial de les payer rapidement, afin de maintenir la plus grande proximité possible avec leurs partenaires. Mais les sociétés doivent aussi maintenir un maximum de liquidité en trésorerie pour pérenniser leur activité. Aria les aide à payer leurs fournisseurs en moins de 24h, tout en leur accordant le délai dont ils ont besoin pour  rembourser.

Consultez le site Internet d'ARIA.

AZmed

AZmed est une entreprise française fondée en 2018 par Alexandre ATTIA (CTO), diplômé du Master MVA de l'ENS Paris-Saclay, Elie ZERBIB-ATTAL (CMO) et Julien VIAL (CEO), dans le but d'améliorer les conditions de travail des médecins et contribuer à l'amélioration de la qualité des soins.
La première solution développée, Rayvolve, est un outil d'aide au diagnostic basé sur l'intelligence artificielle capable de détecter tous types de fractures ainsi que diverses pathologies thoraciques en radiographie standard. Le logiciel Rayvolve, permet aux radiologues et aux urgentistes de gagner du temps pour l'interprétation des examens et de réduire le risque d'erreurs diagnostiques.
AZmed est la première entreprise française ayant obtenu le marquage CE pour un logiciel d'intelligence artificielle en radiologie conventionnelle.

Crossing Minds

Cofondée par deux diplômés du master MVA (Mathématiques, Vérification, Apprentissage) de l'ENS Paris-Saclay, Alexandre ROBICQUET (CEO) et Émile CONTAL (CTO), Crossing Minds est une start-up implantée à San-Francisco (Californie) et à Paris.

Elle propose une plateforme intelligente de recommandations de référence pour les entreprises.
Grâce à des recommandations pertinentes qui favorisent les découvertes et l’engagement en ligne, les entreprises sont en mesure d’établir de plus solides relations avec leurs clients, qu’ils soient nouveaux ou existants.

L’équipe a lancé la plateforme en 2018 pour le TechCrunch’s Disrupt Battlefield sous la forme d’une application orientée client appelée Hai, dont le but était de proposer des recommandations de divertissement à ses utilisateurs comme des livres, de la musique, des spectacles, des jeux vidéos ou des restaurants. Ces dernières années, elle a continué à développer les capacités de sa plateforme et s’est orientée vers des clients B2B. Du fait de sa conception initiale comme produit B2C, la plateforme dispose d’une capacité unique sur le marché à résoudre le problème du "démarrage à froid" pour les entreprises, c’est-à-dire le fait de pouvoir proposer instantanément des recommandations pertinentes grâce à des actions sur site et sans données personnelles d’identification.

En octobre 2021, Crossing Minds a bouclé un tour de table en série A pour un total de 10 millions de dollars sous la direction de Radical Ventures et avec la participation des entreprises de capital-risque Index Ventures, Partech et Lerer Hippeau. Cette levée de fonds doit permettre à Minds d’accélérer l’innovation produit, d’étendre sa clientèle et de développer ses centres en France et aux Etats-Unis.

Datapred

Créée en 2014, Datapred met à disposition des grandes entreprises industrielles une plateforme permettant d’analyser un très grand volume de données internes et externes impactant leurs achats de matières premières, avec la promesse d’économies substantielles.
L’équipe de Datapred est co-dirigée par Nicolas MAHLER et Thomas ORIOL. Nicolas a effectué sa thèse au Centre Giovanni Borelli (ex CMLA) de l’ENS Paris-Saclay.

DessiA

DessiA est une startup éditrice de logiciel à destination des entreprises industrielles souhaitant automatiser les processus de conception en ingénierie.
Elle a été fondée en 2017 par Pierre-Emmanuel DUMOUCHEL (Supméca & Docteur Paris 6) et Steven MASFARAUD (normalien & docteur ENS Paris-Saclay), à la suite d'une thèse effectuée au Centre Mathématiques et de leurs Applications (CMLA) devenu Centre Borelli.

La technologie de DessiA repose sur une description mathématique et informatique proche des approches MBSE (Model based system engineering). La suite logicielle permet aux clients industriels de développer des robots d'automatisation (Engineering-bots) pour des tâches routinières ou nécessitant une exploration systématique et fastidieuse de concepts.

EikoSim

EikoSim a été créée en 2016 par Mathieu FLORENT (CEO) et Renaud GRAS (CTO), normaliens (promotions 2004 et 2005) du département de mécanique de l'ENS Paris-Saclay.
EikoSim a développé une solution logicielle à partir d'un brevet déposé par deux chercheurs du Laboratoire de Mécanique et Technologie (LMT).
Accompagnés par la SATT Paris-Saclay, ils ont réalisé une levée de fonds de 500.000 euros et dirigent maintenant une équipe de 12 personnes.

Logo Holis

Holis

Accompagner les entreprises dans la quantification des performances socio-environnementales de leurs produits de consommation, voilà la mission que s'est donnée Holis.

Créée en 2022 par Martin BESNIER, normalien diplômé du département de biologie de l’ENS Paris-Saclay (promotion 2016), Paul GREDIGUI (Saphire, 2017) et Julien VAN ELSLANDER (ICL), cette startup développe une plateforme tout-en-un s'appuyant sur l'analyse de cycle de vie (ACV) pour évaluer, réduire et communiquer l'ensemble des impacts, allant ainsi au-delà du carbone.

En couplant une approche centrée utilisateur à des algorithmes d'intelligence artificielle, l'ACV est transformée en un outil rapide et peu coûteux, accessible par les experts comme par les novices sur la base d'un abonnement annuel. L'automatisation de la collecte de données et l'interface didactique de la plateforme permettent l'exploration de scénarios alternatifs viables, passant d'un paradigme de l’évaluation ponctuelle à celui d’une amélioration continue.

Primée dans de nombreux concours et actuellement hébergée à Station F, elle débute par le secteur du textile tout en ambitionnant de s'étendre à terme sur l'ensemble des catégories de produits, qui représentent au total 60 % des impacts mondiaux.

INBOLT

Créée en 2019 par Rudy COHEN, normalien diplômé en génie civil (promotion 2015), Inbolt développe une technologie de micro-localisation basée sur des algorithmes de vision par ordinateur 3D de pointe pour tous les moyens de production industriels (outils manuels, bras robotiques et véhicules à guidage automatique).
L'objectif est d'améliorer la fiabilité et la traçabilité des processus de fabrication dans l'industrie grâce aux données de localisation en temps réel de l'usine et aux conseils appropriés.

 

Magic Lemp

Magic Lemp, spécialisée dans le conseil et la formation dans le domaine de l'intelligence artificielle, a été créée en 2018 par 4 diplômés de l'ENS Paris-Saclay : Raphaël David LASSERI, Thomas EPALLE , Marie CHUPEAU et Antonin PENON. Cette start-up a déjà accompagné plusieurs entreprises dans des opérations de R&D impliquant les techniques les plus récentes de machine learning, appliquées à des problématiques variées dont l'analyse sémantique de documents textuels, la lecture automatique de partition musicale, la compréhension de l'évolution des besoins de santé collective, la reconnaissance de mouvements en situation réelle à partir de données accélérométriques, ou encore l'accélération de calcul numérique lourd.

QuantStack

QuantStack est un éditeur de logiciel open-source spécialisé dans le calcul scientifique, fondé en 2016 par Sylvain CORLAY, normalien de l'ENS Paris-Saclay.
L'équipe est composée de mainteneurs de projets majeurs de l'écosystème du calcul scientifique open-source, tels que Jupyter, Conda-forge, Voilà, Xtensor, ainsi que d'autres projets utilisés dans l'industrie. Installée en France, Allemagne, Autriche et Royaume Uni, l’équipe développe et maintient des projets open-source adoptées par des millions d'utilisateurs dans le monde, et offre du support commercial et des services de développement aux grandes organisations dépendantes de ces technologies, de l'enseignement supérieur à la robotique et de l'industrie à la finance.

Scibids

Lancée en 2016 par Rémi LEMONNIER, docteur en machine learning de l'ENS Paris-Saclay (CMLA) et Julien HIRTH, ingénieur et spécialiste du marketing digital.
Scibids développe une Intelligence Artificielle dont l'application augmente le ROI (return on investment) des campagnes de publicité digitale. Cette IA, développée et entretenue par une équipe de data scientists, se branche sur les principales plateformes d'achat média programmatique (DSP) du marché et génère des modèles d'enchères précis qui offrent des gains de performance allant de 30 à 70% pour les acheteurs de publicités en ligne.
Scibids a connu une forte croissance ces dernières années et est déjà fortement implantée à l'international avec des bureaux à Singapour, Londres, New York, Madrid et Delhi. Quatre ans après sa création, Scibids emploie 40 collaborateurs.

Scienta Lab est une startup fondée en 2021 par Julien Duquesne (CTO, diplômé du Master MVA de l'ENS Paris-Saclay), Camille Bouget (CEO) et Vincent Bouget (CSO), dont l'objectif est d'accélérer la recherche médicale en immunologie via l'intelligence artificielle. 
Grâce à des bases de données de pointe, des compétences de rupture en machine learning et des collaborations scientifiques de classe mondiale, Scienta Lab construit une bibliothèque d'algorithmes prédictifs destinés aux entreprises pharmaceutiques et laboratoires de recherche. 
La startup collabore avec l’équipe de recherche en immunologie du Pr. Xavier Mariette, ainsi qu'avec le laboratoire MICS de CentraleSupélec et ses premiers travaux de recherche ont été présentés aux congrès français et européens de rhumatologie.

TrustInSoft commercialise des outils et services d’analyse exhaustive de code source C et C++ permettant d’apporter des garanties mathématiques sur la qualité des logiciels de ses clients. Ces solutions d’analyses de logiciel permettent d’avoir des garanties sur la sécurité et la fiabilité du code source sans modifier le processus de développement. Ces offres sont déployées dans le monde entier chez les développeurs et intégrateurs de composants logiciels issus des industries aéronautique, automobile, ferroviaire, militaire, nucléaire, télécoms, ou l’IoT.  

Le produit phare est TrustInSoft Analyzer, un analyseur avancé de code source C et C++ qui garantit mathématiquement l'absence de défauts, l'immunité des composants logiciels aux failles de sécurité, et la conformité avec une spécification. La technologie est reconnue par l'agence fédérale américaine National Institute of Standards and Technology (NIST), et était la première au monde à répondre aux Critères d’Ockham de la norme SATE V du NIST pour les logiciels de haute qualité. 

 

Créé par Agathe MACHAVOINE, diplômée de master en Design (promotion 2013) de l'ENS Paris-Saclay, la start-up Ublo propose une plateforme de gestion immobilière à destination des professionnels du secteur d'activités. Ublo simplifie le travail des gestionnaires (bailleurs sociaux & privés) en leur proposant un logiciel SaaS qui s'intègre directement à leurs outils actuels par API. L'objectif est d'automatiser les actions récurrentes grâce à des scénarios préétablis en vue d'un réel gain de temps.

Ublo propose aux résidents une application composée d’un espace partagé et personnel afin d’échanger avec leur bailleur en un clic, de déclarer un sinistre en quelques minutes ou de réserver un service.

 

Secteur des loisirs et du tourisme

Cometh

Cometh a été créé en 2020 par Jérôme de Tychey de la Ferté-Préval, normalien diplômé du département d'économie et gestion de l'ENS Paris-Saclay (promotion 2008). Cometh est un jeu de stratégie et d'exploration où les joueurs gagnent des jetons précieux, des objets d'artisanat. Cometh s'appuie sur l'écosystème de la finance décentralisée pour créer un espace extra-atmosphérique persistant et durable. Toutes les fonctionnalités essentielles de la blockchain Ethereum jouent un rôle dans Cometh, qui exploite également des solutions de mise à l'échelle pour gérer des millions d'utilisateurs.

Cometh lève 10 millions d’euros pour continuer à développer ses jeux blockchains ComethGame, mais aussi à en développer de nouveaux, notamment sa suite logicielle blockchain dans l’univers du jeu vidéo. La jeune pousse intéresse déjà de grands studios de jeux, souhaitant intégrer une technologie blockchain chez eux.

Secteur du bâtiment

Spinalcom (ex Structure Computation)

La start-up propose une suite logicielle dédiée au calcul de structures révolutionnant les standards actuels de performances et de fiabilité.
Elle a été créée par Jérémy BELLEC (normalien, laboratoire de mécanique et technologie) en 2009.

Secteur de la Finance

Hippocampus HPC

Fondée en 2020 par Matthieu HAMEL, normalien diplômé de l’ENS Paris-Saclay (économie-gestion, promotion 2001), Hippocampus HPC développe une suite d'applications mobiles pour les investisseurs individuels, High Net Worth Individuals et Sophisticated Mass Affluent, qui s'appuient sur la rationalité pour décider face aux incertitudes des marchés financiers.

L'entreprise s'appuie sur le calcul de haute performance pour extraire et croiser l'information.
La start-up s'appuie aussi sur les dernières avancées en neuroscience pour minimiser l'impact hormonale, social et affectif dans la prise de décisions sur les marchés grâce à l'UX design et le cognitive computing.    

 

Anciennes start-up

Neelogy

Elle a été créée en 2006 par Lionel Cima (laboratoire SATIE), finaliste du 11e prix Chéreau-Lavet de l'ingénieur inventeur (2011).
Neelogy, qui développe une technologie de rupture de capteurs de courant électrique adaptés aux besoins de l’avion, de la propulsion hybride et 100% électrique, a été rachetée par Safran en juillet 2019.
En savoir plus sur ce rachat.

Risk Design

Elle a été créée en 2010 par André de Palma, physicien et économiste au Centre de recherche en économie.

CyToCap

Créée par Phuong-Lan Tran (Institut d’Alembert) en 2009, sur la détection de cellules circulantes rares dans le sang périphérique, CyToCap a cessé ses activités en 2013.